25/03/2014

Mon Oncle Benjamin (1) – Une BD inédite

800titreEn 1843, en pleine Monarchie de Juillet, paraît dans une certaine indifférence Mon Oncle Benjamin, un roman philosophique et épicurien de Claude Tillier. L’action se déroule vers 1780 à Clamecy dans la Nièvre, et raconte les tribulations d’un libre penseur, Benjamin Rathery, frère plus ou moins imaginaire de la grand-mère de l’auteur. Le roman connaît cependant un fort succès en Allemagne et en Suisse, l’ouvrage sera redécouvert en France un peu plus tard.

Bon vivant, anticlérical, pacifiste, antimonarchiste, Benjamin ne suit aucune des conventions de son époque et de celle de Tillier. C’est un personnage qui focalise toutes les convictions politiques et sociales de son auteur, caricaturant au passage des notables qu’il connaissait.

Ce roman était l’un des préférés de Brassens, et en le lisant on comprend vite pourquoi. Moi, je ne me balade jamais sans ce livre,  en édition des années 30 ou bien en fichier numérique.

En voici une adaptation en bande dessinée. J’ai choisi de transposer l’époque dans les années 60 et le lieu en Normandie afin de lui donner un cachet plus personnel et de pointer du doigt des travers plus contemporains. Il y a de nombreux autres changements – raison de plus pour lire ou relire le roman – mais j’ai tâché de garder l’esprit de l’original.

Aujourd’hui je vous offre le premier épisode, les six premières pages de cette BD qui me tient particulièrement à cœur.

Bonne lecture !

Fred

PS: Si vous aimez cette adaptation, vous pouvez jouer les mécènes à raison d’un US dollar par mois (0,72 euros, soit la moitié du prix d’une baguette): http://www.patreon.com/fredboot . Ce petit coup de pouce sera le bienvenu. Merci !

Dans une petite ville de Normandie vivait le frère de ma grand-mère. Il s’appelait Benjamin, c’était un grand échalas d’un mètre quatre-vingt cinq, habillé d’un costume rouge élimé. Il habitait rue de l’Épée et se disait médecin, mais pour le consulter il valait mieux le chercher au cabaret de la Tour aux Crabes où il avait ses habitudes et une ardoises longue comme son bras.

C’est là que commence cette histoire, par une belle soirée de printemps…

Mon Oncle Benjamin BD page 1 Mon Oncle Benjamin BD page 2 Mon Oncle Benjamin BD page 3 Mon Oncle Benjamin BD page 4 Mon Oncle Benjamin BD page 5 Mon Oncle Benjamin BD page 6

10 Comments

Pingback: Mon Oncle Benjamin (2) - Une BD inédite | Fred Boot

Pingback: Mon Oncle Benjamin (3) - Une BD inédite | Fred Boot

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *